Emotions - Anxiété & Dépression

Tout le monde ressent des émotions, avec des intensités et des manifestations différentes, parfois certaines émotions sont absentes aux profits d'autres...Les émotions influencent nos relations sociales.

 

 

gettyimages-1089653320-612x612.jpg
Les Emotions
inside-out.jpg

Joie, colère, tristesse, angoisse, timidité, dégoût : les émotions nous assaillent sans cesse et parfois nous desservent.Ce qui est sûre, c'est qu'elles ne sont pas néfastes pour nous...ce qui est néfaste c'est notre façon de les recevoir et de les extérioriser.

 

Notre cerveau et notre corps n’oublient rien.

Les émotions qui ne se sont pas exprimées et vécues en leur temps sont bien mémorisées, stockées, encapsulées, engrammées, « congelées », prêtes à être réactivées dès que quelque chose ressemble à ce vécu émotionnel qui n’avait pas été vécu jusqu’au bout. L’émotion se traverse… comme une décharge…

Mais qu'est ce qu'une émotion? Émotion  vient de e-movere, mouvoir au-delà, é-mouvoir. Le mouvement c’est la vie !

Derrière une  émotion se cache un besoin, et par conséquent celle-ci a une fonction importante pour notre équilibre, un besoin que parfois on ignore....

  • La peur nous signale un danger réel ou imaginé, gère notre survie et nous invite à nous mettre en sécurité ou à adopter une nouvelle stratégie d'adaptation. Notre besoin d’être rassuré. La peur est associée à un état de tension : le cœur s’accélère, le tonus musculaire augmente. La respiration est courte et rapide.

  • La colère sert nous prépare et nous aide à vaincre les obstacles, à défendre notre territoire et nos valeurs, à poser des limites. Cette énergie qui favorise l’action se déclenche en cas de frustration et d’insatisfaction. Elle correspond à notre besoin d’être respecté et entendu. Le cœur s’accélère, les muscles se tendent, la respiration devient ample et rapide.

  • La tristesse est une énergie réparatrice et libératrice qui nous permet de gérer la séparation, de faire le deuil et de favoriser l’intégration des sources de frustration, d’insatisfaction ou de privation. Elle vient répondre à notre besoin d’être consolé. S’empêcher d’éprouver de la tristesse, c’est figer sa souffrance à l’intérieur. La tristesse permet également de s'intérioriser et dnc de raliser des bilans sur ses expériences et son vécu. Le cœur ralentit, le tonus musculaire est faible. La respiration est ample et lente, entrecoupée de profonds soupirs ou de courtes inspirations superficielles.

  • La joie contribue à faire circuler ce flux d’énergie, de vitalité, a être dans le partage. C'est une énergie vivante qui monte en nous quand tout va bien et que nos besoins sont comblés. Nous ressentons alors l’envie de chanter, de courir et de sauter de joie. La joie a pour fonction de renforcer notre motivation, de favoriser les relations, d’augmenter notre capacité à entreprendre. Elle correspond à une respiration ample et profonde.

Quelle que soit l’émotion qui nous traverse, notre corps nous en informe à sa façon, notre singularité s’exprimant à travers les sensations qui se manifeste dans notre corps. Tensions musculaires, un pouls accéléré, une respiration courte, une agitation, le corps fait partie intégrante du vécu émotionnel.

En médecine traditionnelle chinoise, chaque émotion est associée à un organe et celle-ci peut parfois se traduire par des dysfonctionnements et des pathologies. 

  • La colère est associée au Foie : hypertension, céphalées, troubles de la vision, rhumatismes, troubles du sommeil...

  • La joie est associée au Coeur : insomnie, bégaiement, transpiration, manque concentration, palpitations...

  • La tristesse est associée au Poumon : oppression thoracique, asthme, douleurs costales, problèmes cutanées, baisse défenses immunitaires..

  • Les soucis  sont associés à la Rate/Pancréas : indesgestion, ballonnements, fatigue...

  • La peur/angoisse est associée aux Reins : Douleurs lombaires, stress...

La Dépression

La dépression est un problème majeur de santé public. Environ 15% de la population risque de souffrir d'une dépression majeure dans sa vie.

  • Une tristesse quasi- permanente, une humeur dépressive, parfois des pleurs

  • Une perte de plaisir dans les activités quotidiennes, qui faisaient plaisir avant (anhédonie)

  • Un sentiment de dévalorisation, de culpabilité, excessif

  • le sentiment que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue

  • Fatigue,

  • Perte d’appétit

  • Troubles du sommeil

  • Perte de l’attention, de concentration

  • détecter les sensations liées aux émotions, aux angoisses

  • comprendre le fonctionnement d'une émotion 

  • prendre conscience de vos besoins

  • pratiquer la respiration 

  • apaiser le corps et relâcher les tensions amenées par l'émotion

  • prendre du recul face à cette émotion

  • de prendre conscience de l’impermanence des émotions 

  • d'apprendre à ne plus vous laisser emporter par le flot incessant de vos émotions

  • d'accueillir vos émotions avec calme et bienveillance, en restant concentré sur votre respiration, en essayant de ne porter de jugement

  • de rester connecté à vous-même et au monde, connecté à l’instant présent. 

  • de mieux vous connaitre

  • de comprendre vos déséquilibres énergétiques liés aux émotions

  • d'apaiser votre mental et le physique par des étirements, des postures, de l'auto-massages et des points d'acupression

  • prendre conscience du lien de son environnement (saison), de ses dysfonctionnements (organes) avec les émotions

L'objectif des séances

Pour accompagner les émotions, je vous propose d' associer à la fois la Sophrologie et la méditation pleine conscience, mais également le Do-in et la pratique du carnet créatif. La respiration, la pleine conscience, le mouvement corporel, l'expression artistique,  vous permettront  :​

  • d'identifier l'émotion vécue par l'écoute du corps, du ressentis, de ses dysfonctionnements, de sa respiration, par le dessin ou l'ériture intuitive

  • d'accueillir l'émotion avec bienveillance même si c'est douloureux par la pleine conscience, par le corps et/ou l'expression artistique

  • de prendre conscience du lien que l'on entretient avec l'émotion qui est présente

  • d'atténuer l'impact émotionnel par des exercices de relaxations dynamiques, par des étirements, par des points d'acupression

  • de mettre en place des comportements appropriés et de prendre conscience de ce que vous désirez pour votre avenir par des visualisations 

  • de connaître votre mode de fonctionnement